La révolution est proche. Revenez en 1789 et réécrivez l'Histoire.
 

Partagez | 
 

 Les origines de la Révolution française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 31

Date d'inscription : 28/12/2014


MessageSujet: Les origines de la Révolution française   Ven 16 Jan - 22:36

La révolution Française débute t-elle en 1789 ?

Dire que notre Révolution commence en 1789 est une erreur. En effet, l'on retrouve les prémices de cette dernière dès... 1715 ! En effet, lors de la mort de Louis XIV, le royaume de France est en plein jeu de pouvoir. Louis XV, étant trop jeune pour gouverner (la majorité royale est atteinte à 13 ans, il a 5 ans et 9 mois) une régence doit être mise en place, c'est à dire, une direction de l'état par intérim en quelque sorte... 
Or selon Louis XIV et son testament, c'est l'un de ses fils bâtard légitimé qui doit s'occuper de la régence, Louis-Auguste, Duc du Maine. Ce qui ne plaît guère à l'un des princes de sang, qui normalement, sans la légitimation du Duc du Maine, aurait dû être le Régent. Cet homme est Philippe, Duc d'Orléans. Pour reprendre la place qui lui était destinée, il n'a qu'une option : Casser le Testament pour que son nom redevienne prioritaire dans la liste. Pour ce faire, il fait appel au Parlement de Paris, une institution chargée d'enregistrer les décrets (à l'époque tout simplement les prendre en note sur un Registre), mais aussi de gérer les hautes affaires judiciaires. Mais quel intérêt pour les parlementaires de casser le testament ? 
Eh bien... Louis XIV avait supprimé l'un des droits des Parlements, que le Duc d'Orléans est prêt à redonner : Le droit de Remontrance. Ce droit permettait au Parlement de s'opposer à un Edit Royal et de refuser son enregistrement et donc, sa mise en exécution. Cette suppression par Louis XIV lui assurait les pleins pouvoirs... Ce que l'on appelle, l'Absolutisme à la Française.
Ainsi, le 2 septembre 1715 au lendemain de la mort du roi, le testament est cassé par le Parlement et le 15 septembre de la même année, cette institution récupère son droit de remontrance. A partir de ce moment, les parlements redeviennent puissant sur le plan politique, économique et religieux car ils peuvent à nouveau s'opposer librement et forcer le roi à se justifier et à se lancer dans des batailles contre les parlementaires. Les décisions ne sont donc plus prises seules, mais à plusieurs : C'est déjà le déclin de l'absolutisme 

Régence/Régent : Période durant laquelle le pouvoir est confié à un personnage éminent de la Cour, le régent en attendant que le roi atteigne sa majorité pour gouverner. Ce personnage peut être la mère du roi, comme pour Catherine de Médicis à Charles IX et Marie de Médicis pour son fils Louis XIII. Elle peut aussi être confiée à un Prince de sang. C'est durant ce genre de période que des hommes d'Eglise deviennent très puissants : Richelieu, Mazarin...
Edit Royal : Un Edit royal est une décision du Roi, une loi, concernant tout types de sujet. Cet Edit est enregistré en général dans les différents parlements et est appliqué par la suite dans tout le royaume. Certains sont restés célèbres, comme l'Edit de Nantes, 13 avril 1598, édit de tolérance envers la religion protestante, signé par Henri IV après nombre de conflits avec le droit de remontrance des parlements.


[Grand merci à La Fayette]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 31

Date d'inscription : 28/12/2014


MessageSujet: Re: Les origines de la Révolution française   Ven 16 Jan - 22:37

Tiers-Etat et Noblesse... Une démarcation sociale infranchissable ?


L'on dit souvent que la frontière entre les noble et le peuple, notamment les bourgeois et commerçants est infranchissable... Dans une majorité des cas c'est vrai... Pourtant, chaque riches membres du Tiers-Etat espèrent atteindre la petite noblesse, voire la haute. Pourquoi ? Et bien parce que cela est en réalité possible. La noblesse est au départ une faible part de la population qui par faits d'armes ont gagnés terres et rangs en général au Moyen-Age.
Sous l'Epoque moderne (1492-1789) cette part de la population est nommée Noblesse d'Epée. jusque là rien d'anormal. 
Pourtant, Louis XIV use énormément d'une autre noblesse, la noblesse de Robe, aussi nommée Noblesse de Plume. En effet, il se méfie des nobles d'épées voulant avoir leur mot à dire et complotant contre les rois. Ainsi, il préfère s'entourer d'hommes qui ont fait leur preuves et qui lui sont loyaux. Ces hommes sont des anciens commerçants, à l'image de Colbert qui était fils de commerçant avant de devenir Ministre. Comment cela est-t-il possible ? Tout simplement parce que les riches membres du Tiers Etat accèdent à la noblesse en achetant des charges d'officier qui leur permettent d'officier dans les administrations royales, parfois à des postes élevés. Les offices coûtent cher mais vous assurent le passage dans la noblesse. Ils ne sont pas souvent des Nobles de Guerres comme le sont les grandes familles de la noblesse d'épée mais sont souvent des Nobles d'affaires gérant administrations et compagnies par exemple.
L'accession à la noblesse de bourgeois est bien sûr très mal vue par les nobles d'épées qui sont, dans le même temps écartés du pouvoir par cette dernière jugée plus fiable par Louis XIV et ses successeurs.
Ainsi, il existe pour les part du Tiers-Etat les plus aisées, des moyens de s'élever dans les rangs sociaux et ce jusqu'à l'abolition de ce système durant la Révolution.


[Grand merci à La Fayette bis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les origines de la Révolution française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» général de la Révolution française
» Jean Raspail à l'Académie Française
» Bavure de l'aviation française ?
» La culture française s'exporte
» Dictionnaire raisonné de l’architecture française: XIe/XVIe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember the past :: Flood :: L'Histoire avec un grand H-
Sauter vers: