La révolution est proche. Revenez en 1789 et réécrivez l'Histoire.
 

Partagez | 
 

 Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 2:08

J'admirais la détermination du jeune homme. Je connaissais bon nombre de personnes qui auraient fuit leurs responsabilités au lieu de faire face au problème. Les députés étaient loin d'être bêtes et mon idée avait déjà été abordée, preuve que j'aurais très bien pu faire parti de ces députés si on m'avait laissé le choix. La brasserie était bien remplie, la plupart des clients se trouvant être des députés, facilement reconnaissables par leurs habits. Je ne vis aucun membre du clergé mais les nobles constituaient une partie considérable de la clientèle. Je m'assis en face de Maximilien et l'écoutai attentivement. Je ne pus m'empêcher de remarquer la lueur qui brillait dans ses yeux, celle qui illumine le regard de tous ces utopistes qui croient corps et âme en leurs idées. Sa dernière phrase suscita en moi une certaine crainte qu'on nous ait entendu, mais les autres personnes autour de nous se contentèrent de nous regarder de travers avant de poursuivre leurs conversations. J'aurais souhaité l'écouter toute la journée me parler de République et d'égalité, mais je me devais de répondre, c'était plus fort que moi.

- Que feriez-vous à leur place, honnêtement ? Vivre richement dans l'incertitude et le luxe ? Ou bien vivre sûrement et dans la misère jusqu'aux prochaines revendications ? Ils savent pertinemment que s'ils cèdent au Tiers, jamais ils ne retrouveront leur puissance d'antan. Voilà pourquoi ils ont peur, même s'ils sont d'accord sur certains points avec vous.

Je me perdis dans mes réflexions encore quelques secondes avant d'ajouter :

-Les nobles ont peur de la soif de vengeance du peuple, voilà tout.

J'aurais aimé qu'un des nobles du bistrot intervint pour lui prouver qu'il avait tord, que son raisonnement tenait la route. Mais ces aristos semblait être moins adroit avec leur langue qu'avec leur argent, et nul n'osa s'interposer à ce que nous venions de dire ... pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 2:19

Je regardais Theroigne, je le fichais de ce qu'on pouvait penser de moi, je savais au fond que j'avais raison, que la France n'etait faite que d'injustice. J'haussais les épaules a sa question apres avoir un peu réfléchis.

-je suppose qu'on peut trouver un régime tous serait content d'en faire parti! Il faut que les nobles se rendent comptent que le peuple le porte. Sans le peuple ils ne sont rien. il faut qu'ils arrêtent de se voiler la face, meme dans les rues des caricatures du pouvoir vont bon train!

je m'emportais sans doute encore trop vite mais tous ce que je voulais, c'était que tous se rendent compte qu'un pouvoir pouvait être couper en trois et non pas en deux. Une serveuse vint timidement nous demander ce que nous voulions, je commençais le plat du jour ainsi que de l'eau.

-si j'etais noble...je me baterais sans doute pour le peuple, ils ont eu l'éducation nécessaire pour réfléchir ne crois-tu pas? Ils peuvent bien réfléchir a une solution!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 2:46

"Un régime où tous seraient content". Le projet était ambitieux et difficile à réaliser puisque quoi que l'on fasse, il y aura toujours des mécontents. Néanmoins, sa dernière remarque me mit assez mal à l'aise. J'ai moi-même côtoyé la haute société italienne et anglaise, possédant une certaine fortune mais aucun pouvoir. Je me suis toujours rappelée d'où je venais et n'ai rien fait de mon argent pour aider les plus pauvres, j'en avais maintenant honte. C'était d'ailleurs pour cela que j'essayais de me racheter désormais ? Mais dans aucun cas, je n'ai raillé les plus pauvres, les défendant à chaque instant au point de me faire traiter de folle par les aristocrates italiens. "De ravissantes jeunes femmes comme vous ne devraient se mêler de politique, c'est si ennuyant !". Si seulement j'avais pu recevoir de l'argent à chaque fois que l'on m'avait dit de telles choses, je serais déjà riche depuis des lustres !

- L'argent les aveuglent ! (Je repris un ton théâtral, comme j'aimais si souvent le faire) Si j'étais reine, j'ordonnerais que tous les nobles vivent comme des miséricordieux, rien que pour qu'ils sachent ce que l'on endure !

Les aristocrates oubliaient trop facilement qui les avaient amené à la place dorée qu'ils occupaient désormais et à qui ils la devaient. Quand la serveuse s'approcha de la table, je ne pus m'empêcher de sourire devant sa tête apeurée. Faisions-nous si peur que cela lorsque nous nous emportions dans nos idées ? Je commandai également un plat du jour et demandai de l'eau pour faire passer ce satané mal de tête qui semblait ne pas vouloir me quitter et que je m'efforçais d'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 2:55

Je regardais Theroigne en souriant, j'adorais son air théâtrale et le fait de voir la serveuse apeuré m'amuser. Je j'etais pas méchant mais il était vrai que je m'emportait pour un rien. Je regardais mon amis, je voyais que quelque chose l'a tracassais, cependant je n'arrivais pas a savoir quoi.

-je suis sure que quelque chose ne vas pas...vas-tu bien?

j'avais l'impression d'être un égoïste en voyant la petite mine de Theroigne. Peut être n'avait-elle pas envie d'être la? J'aurais du lui demander si elle voulait vraiment être ici. C'est vrais quel'odeur d'alcool me piquais le nez et l'habitacle était plutôt bruyant.

je me retournais pour voir qu'un bon nombre de personne nous regardait du coin de l'oeil.

-est-ce ces regards haineux envers nous qui te mettent mal a l'aise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 3:33

Je fus assez troublée par la question de mon interlocuteur car je ne m'attendais pas à ce que cette expression que j'arborais soit remarquée. Je jetai un coup d’œil vers le groupe de nobles que mon ami désignait et éclatai de rire en voyant leur tête. Ils semblaient si énervés mais n'ayant pas le courage de venir nous dire en face ce qu'ils murmuraient depuis de longues minutes. Désolé messieurs, mais il faut savoir faire les choses par soi-même au lieu d'envoyer des valets le faire à votre place !

- Non, ce n'est pas cela. Des bribes de mon passé qui resurgissent ... encore. Rien de très important.

Je n'avais pas envie d'entrer dans les détails de peur d'attirer les foudres du révolutionnaire. Je possédais encore une certaine fortune qui me permettait de vivre de manière assez aisée, mais j'y tenais trop pour la donner à je ne sais quel ivrogne qui dépenserait e l'argent dûment gagné en une soirée dans le café du coin. Enfin, je possédais de l'argent gagné grâce à ma carrière de chanteuse mais la plupart de ma fortune provenait d'un admirateur assez bête pour m'avoir cédé une grande partie de sa fortune. L'amour rend aveugle et j'étais persuadée qu'il devait se mordre les doigts en repensant à ce geste insensé et sans résultat, puisque je n'avais jamais cédé à ses avances. L'Amour est une plaie, je ne voulais plus en entendre parler. Et je refusais de croire que ce bien être qui m'habitais lorsque je voyais Maximilien pouvait être ce sentiment. Je n'eus pas à expliquer plus en détail mon histoire puisque nos deux plats arrivèrent, de même que nos boissons. Je bus d'abord quelques gorgées d'eau pour étancher ma soif et pour terminer d'oublier ce mal de tête. Ensuite, je m'attaquai à ma copieuse assiette en prenant soin d'avoir souhaité un bon appétit à mon ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 4:14

Je me doutais que son passé était un mauvais souvenir pour la demoiselle qui m'accompagnait. J'allais répliquer quand nos plats arrivèrent. Apres avoir souhaité un bon appétit a celle-ci, je commençais a manger.

-tu as raison, les nobles sont bien trop effrayé pour venir nous voir en face, la preuve ces jeunes gens derrières nous parlent de nous sans s'adresser aux concernés...et une question me brule les lèvres...crois-tu que la peur peut être un signe d'avancement pour nous?

je bus une gorgée d'eau avant qu'un couple de jeune gens, un homme bien habillé et une jeune femme au décolleter plongeant -sans doute une femme de joie- entrèrent dans la brasserie faisant un bruit sourd avec des rires bruyant. Je posais mon verre en tentant de cacher ma mine génee. J'avais bien sure déjà fait appel a ce genre de femme il y a quelque années, et malheureusement pour moi, je m'y était trop attachée, cela avait finis par des pleurs de mon côté et un adieu de l'autre. J'avais été stupide et bien trop naïf avec cette femme de deux ans mon aîné. Je m'attachais trop vite, je le savais, pourtant, cette histoire m'avais un peu endurcis. Si j'etais un bon orateur, j'etais devenu timide et je me dévoilais très peu a ma partenaire. J'etais gêner de cette époque de libertinage qui était installé dans la capitale. Perdu dans mes songes et dans mon passé, j'en avais oublier mon assiette et Theroigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 6:04

Le plat n'était pas d'une qualité extraordinaire et il était évident qu'il n'avait pas été cuisiné par les cuistots du roi, mais c'était bien assez satisfaire ma faim. La question du jeune homme me surpris, non par son contenu, mais du fait que je ne savais que répondre. Je plongeai mon regard dans l'assiette afin de réfléchir à une réponse convenable. Mais mes pensées furent interrompue par le couple non des plus commodes qui entrait dans le café. Je n'y prêtai d'abord pas attention mais alors que je m’apprêtais à répondre lorsque je vis que mon ami semblait perdu dans ses pensées. Je me retournai pour voir ce qu'il regardait et compris rapidement l'objet des ses contemplations. Je roulai des yeux. Les hommes, tous les mêmes ... J'en profitai pour manger une seconde bouchée de mon plat qui se résumait en de la salade et un petit morceau de viande, rien de bien extraordinaire. Je m'éclaircis la gorge pour attirer quelque peu l'attention de mon ami avant de répondre :

- C'est peut-être le cas, qui sait ? Depuis quand les nobles respectent-ils les gens du peuple ? Et pour le moment, ils n'ont pas encore proféré la moindre insulte à notre égard ni même un seul commentaire quant à notre discussion. On peut donc considérer qu'ils nous respectent un petit peu, ou bien qu'ils sont tout simplement des lâches.

J'accentuai le dernier mot de sorte à ce qu'il se fasse entendre par les nobles, et le fait que je les fixait juste à ce moment ne fit qu'accentuer leur rage. En les voyant devenir rouge de colère (ou de honte ?), j'esquissai un sourire et dus me retenir pour ne pas éclater de rire. Qu'ils viennent seulement, je les attends de pied ferme ! Qu'ils essaient de se défendre, nous saurons briser le moindre de leurs arguments. Ma voix repris son ton habituel et je dis simplement en un sourire :

- J'aurais presque envie de les inviter à manger avec nous pour les humilier d'avantage qu'ils ne le sont déjà.

Cette activité était si drôle, je ne m'en lasserait jamais. Sur ce, je continuai à manger la viande qui commençait à refroidir dans mon assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 6:47

C'est Theroigne qui me fit me sortir des pensées qui engloutissaient dans mon passé. Je éclaircissais la gorge avant de répondre.

-il faut savoir si leurs comportements aurait été le même quelques semaines au paravant, avant les états généraux pour savoir sil y a eu une quelconque amélioration.

theroigne m'amusait grandement, apres un petit sourire, elle m'avais changer les idées d'un coup, je riais d'un coup.

-ne les insultes pas trop, on pourrait se faire jetter d'ici, Versailles est plus habiter par des nobles que par nous autres gens du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 17 Aoû - 22:11

La dernière remarque du garçon me fit sourire. Il n'avait pas tord, mais puisque j'avais réponse à tout :

- Il faut voir le bon côté des choses : Parsi est loin donc ils auraient du mal à nous traîner jusqu'à la Bastille.

Je souris à nouveau en essayant de ne pas regarder le petit groupe de noble furieux qui nous foudroyaient du regard. S'il fallait se faire jeter du café, autant que ce soit après avoir bien mangé ! Je terminai mon assiette ainsi que mon verre d'eau. Mon ventre semblait rassasié pour le moment et j'espérais qu'il ne broncherait pas jusqu'à ce soir. Je m'appuyai contre le dossier de ma chaise et profitai un petit peu de la chaleur des rayons solaires qui perçaient à travers les nuages et la fenêtre. Il faisait bon vivre dans la pièce si les rires agaçants des derniers clients n'avaient pas tout gâché. Je posai mes couverts alignés dans mon assiette pour informer la serveuse que j'avais terminé. J'avais l'habitude de manger vite (je détestais perdre mon temps) et ne fus donc pas surprise de voir que mon ami n'avait pas terminé son assiette. Sans regarder le groupe d'aristocrates dont j'avais attiré les foudres, je devinais leur regard haineux pointé sur nous et je ne doutais pas qu'il passerait bientôt à l'action ... s'il en avaient l'audace. Sans aucun rapport avec la discussion, je dis simplement :

- Je suis sûre que vous trouverez une solution, pour vous faire écouter des autres députés. Si vous n'y arrivez pas, personne ne le pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Lun 18 Aoû - 13:02

Elle me fit légèrement sourire alors que je trempais mon pain dans l'assiette. Bon sang, cette fille avait reponce a tout! C'était incroyable! Apres avoir engloutit ma bouchée , je pris la parole.

-tu es incroyable.

comme tout compliment que je faisais, mes joues brulaient, c'était l'un de mes défauts, pourtant, elles ne rosissaient pas lors des assemblées, c'était simplement quand une femme était la. Qu'il est difficile d'être un homme dans ses moment la!

je découvrais vite que theroigne avait finis son assiette alors que j'en était au trois quart. Je finissais alors doucement tandis que les nobles chuchotaient entre eux. Puis, j'eu un soupire quand elle me reparla des états généraux.

-he ne suis pas celui qui parle le plus dans les députés, il faut dire qu'on a peur de mes idées d'utopiste, mais je suis certains qu'ils vont ouvrit les yeux, ils ne peut faire que cela, je vais tenter encore et encore de les persuader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Mar 19 Aoû - 1:38

Le compliment du jeune homme fut des plus inattendus. Je n'avais pas l'habitude que l'on me dise sincèrement ce que l'on pensait de moi. D'habitude, les compliments n'étaient que de simples formules de politesse destinées à attirer ma sympathie.

- Je sais, me contentais-je de dire en rigolant de bon cœur.

L'humilité n'était pas mon point fort, mais je savais qu'il fallait que j'efface cette vantardise qui caractérisait mon tempérament au plus vite. Du bruit se fit entendre dans le fond de la salle et je levai les yeux par simple curiosité. Apparemment, les aristos avaient enfin décidé à passer à l'action et se dirigeaient tout droit vers notre table. Je leur souris en les voyant arriver, profondément amusée. Ils étaient trois et deux autres attendaient à la table que leurs amis venaient de quitter, trop craintifs pour daigner prendre la parole. Quand ils furent à notre hauteur, le premier sembla vouloir dire quelque chose mais je le coupai sans atteindre qu'il ait pu prononcer la moindre syllabe :

- Messieurs, nous pensions que vous n'arriveriez jamais ! Nous vous attendons depuis déjà un bon bout de temps ! Quel bon vent vous amène ?

Mon sourire défiant restait affiché sur mon visage en attendant la réplique d'un de nos invités. Pendant quelques instants, tous semblèrent décontenancés par mes paroles mais se reprirent très vite. Le deuxième noble, un petit peu en retrait, écarta son camarade pour me faire face, bien résigner à nous dire en face ce qu'il murmurait depuis bientôt trois quart d'heure.

- Vous n'avez rien à faire là, et certainement pas pour tenir des propos de la sorte !

Prenant un air profondément choqué, je poursuivis :

- Désolé, je ne savais pas que ce café vous appartenait. Vous appartient-il ? Si c'est le cas, sachez que je n'en ai absolument rien à faire ! Quant à l'objet de notre conversation, elle est des plus passionnante ! Nous parlions justement de l'aveuglement de certaines personnes devant les choses les plus évidentes, débat fort intéressant. Vous devez savoir de quoi je parle. Voulez vous vous joindre à nous ?

Je me tus, consciente que les limites des jeunes hommes semblaient bientôt atteintes. Néanmoins, ils me laissaient parler et les humilier devant une clientèle qui semblait fort intéressée par cette querelle.  Le chef de l'établissement semblait assez réticent à l'idée qu'un bagarre puisse se dérouler à l'intérieur de son café, mais il espérait que les choses se clament rapidement. Il ne tarderait certainement pas à intervenir, le tout étant de savoir lequel de nos deux groupe il mettrait à la porte. Je croisai le regard de Maximilien quelques instants, me demandant ce qu'il comptait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Mer 20 Aoû - 12:40

Hj: désolé de ne pas venir plus en ce moment, je n'ai s internet chez moi


je grimaça un peu de cette soudaine vantardise, elle ne pouvait pas être parfaite et je voyais pour le moment ce seul défaut, pourtant je ne tardai pas a voir un second défaut, celui de la provocation. Je sui au d'un oeil attentif ce qui se passait devant moi, puis, ne voulant pas non plus bagarre, je calmai theroigne en coupant la parole.

-allons, nous sommes deux bon gens qui ne faisons que de manger et boire et ayant une discussion animé. Oui, nous parlons de liberté et de politique, mais parce que nous sommes en plen Coeur de la chose, messieurs, nous sommes a Versailles pendant les états généraux, regardez donc ou nous sommes, la moitié du bâtiment sont de députés. Ne soyez pas fou messieurs, nous sommes en nombre supérieurs


j'etais de nature pacifiste, n'aimant pas la guerre et les combats meurtrier l, c'est pour cela que j'avais préféré la voix de la loi et des mots plutôt que celle de l'épée et de la poudre a canon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Jeu 21 Aoû - 6:04

Quand j'entendis le message pacifiste du jeune homme, je compris immédiatement ses attentions et il ne me fallut que quelques instants pour changer du tout au tout. Les paroles de Maximilien avaient semé le doute dans l'esprit de nos opposants qui regardaient autour d'eux d'un air presque inquiet. J'appuyai les arguments de mon ami par ces mots, m'efforçant de sourire malgré mon manque flagrant d'assurance :

- Je vous en prie messieurs, il ne s'agissait que de vulgaires plaisanteries, rien de bien grave. Si cela vous importune, nous baisserons d'un ton et parlerons de la pluie et du beau temps. Et puis, nous ne comptions pas nous attarder de toute manière.

J'usai de mes quelques talents d'actrice pour faire les yeux doux au premier du groupe, ponctuant ce regard par un petit sourire innocent. Le jeune noble semblait en plein combat avec sa conscience et ne savait visiblement pas quoi faire. Le second posa une main sur son épaule et murmura quelques paroles que je ne pus comprendre, malgré mon attention. Les bruits du café couvraient ces chuchotements mais je pus entendre la réponse de l'aristocrate à notre égard.

- Bien. Évitez d'attirer l'attention, ça vaut mieux.

Était-ce une menace ? Je le remerciai chaleureusement en essayant de masquer ma frustration. J'aurais tellement voulu ajouter une dernière remarque insolente, lui dire ce que j'avais au fond de l'âme et remettre cette Monsieur-je-sais-tout à sa place, lui et ses copains. Je me retournai vers Maximilien, quelque peu honteuse. Je resterai discrète à l'avenir, ça m'aiderait à rester en vie plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Sam 23 Aoû - 3:24

Une fois le groupe de nobles partis, je regardais Théroigne silencieusement, son visage était neutre pourtant ses joues rose trahissaient sa honte, je lui dis un petit sourire comme pour la rassuré.

-Tu apprendras au fil du temps à ne plus être si insolente, tu verras

Je ne lui en voulais pas, de nature pacifiste, je ne savais pas être bagarreur ou insultant. C'était peut-être l'un de mes défaut, je n'étais peut-être pas assez viril pour plaire, je me souviens que mon grand-père lui même disait "Tu tiens l’épée comme tiens un pinceau le plus grand des empereurs". 

Je finissais mon verre d'eau et l'a regardait.

-Je connais une boulangerie très bien, veux-tu qu'on y aille? Ce serait notre dessert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 24 Aoû - 6:06

Je relevai la tête lorsqu'il ft sa remarque, qui me percuta telle une gifle. Insolente ? Oui, j'avoue, je l'étais. Mais je ne supportais pas que l'on me le fasse remarquer. Était-ce de l'insolence que de dire à haute voix ce que les autres murmurent dans votre dos ? Était-ce de l'insolence que de rendre la pareille à des freluquets qui se croyaient plus forts et intelligents que tout le monde ? Je ne me considérais pas comme une insolente mais plutôt comme une audacieuse. sans que je puisse rien faire, je sentais mes joues s'enflammer. Non pas de honte, mais de rage cette fois-ci. Je lançai un regard noir à mon interlocuteur qui, heureusement, ne pus le voir car étant trop concentré sur son verre d'eau. Pour qui se prenait-il ? Je ne pouvais supporter de telles remarques. Et même si le ton que Maximilien avait employé n'était pas bien méchant, ses paroles n'en étaient pas moins cinglantes. Je fis tout mon possible pour retrouver mon calme. Car même si j'en mourais d'envie, je refusais de me prendre la tête pour si peu, surtout que ce sujet ne valait pas la peine de déclencher une dispute. La différence entre nous deux me percuta enfin. Je préconisait les actes et lui la clémence et les débats, bien que notre objectif fusse le même. Je soupirai longuement, essayant de faire disparaître toutes les traces de ma colère, puis finis par répondre à la question que Maximilien venait de me poser.

- Volontiers, répondis-je simplement mais froidement.

Il fallait que je me change les idées, et une sucrerie me ferait le plus grand bien. Je ne voulais pas me prendre la tête avec mon nouvel allié, pas maintenant, et surtout pas sous l'influence de la colère. Je devais juste oublier ce petit incident et tout irait pour le mieux. Oui, il avait commis un faux pas, mais n'en avais-je pas fait avant lui ? "Insolente" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 24 Aoû - 6:25

Je m'étais encore une fois perdu dans mes pensées, réfléchissant à quelle sucrerie je pourrais me mettre sous la dent, gourmand? Oh oui, mais je me prive bien assez pour m'autoriser parfois un écart. Je voyais bien avec la réponse que m'avait donné Théroigne que j'avais franchis une limite. Je m'en mordais la lèvres.

-Excuses-moi si j'ai dis quelque chose de mal...

Je me levai, remis mon manteau et allais payer au comptoir, là où les nobles d'il y a quelques minutes me fixaient. Je leurs fit d'un sourire hypocrite et prit le bras de Théroigne avant de sortir de la brasserie. 

-Elle est à deux rues d'ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 24 Aoû - 7:29

Maximilien paya (je n'ai su le convaincre de renoncer pour que je puisse payer à sa place) et je me levai. Je remis mon chapeau à sa place ainsi que mon manteau. Mon ami s'excusa, et je souris :

- Ce n'est rien ...

Je ne lui en voulais pas, ce n'était qu'une petite erreur. Tout le monde commet des erreurs, moi la première. Il m'était donc impossible de broyer du noir pendant des heures pour une chose aussi futile. Je le laissai passer devant pour nous frayer un chemin vers la sortie. Je le suivais de près mais je ne pus m'empêcher de ralentir le pas lorsque nous passâmes à hauteur des nobles de tout à l'heure. Je portai ma main à mon chapeau en guise de salutation et dis-je à mi-voix :

- Messieurs, ce fut un plais...

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'une main ferme me prit par le bras et me tira vers la sortie. Je recouvrai rapidement mon équilibre et suivis Maximilien jusqu'à la sortie. Il faisait bon et un léger souffle de vent balayait la rue. Je suivis mon ami jusqu'à la fameuse boulangerie que mon odorat repéra bien avant la vue. Une douce odeur sucrée montait dans l'air et la vitrine de l'échoppe regorgeait de couleurs et de gâteaux qui faisaient monter l'eau à la bouche. Je pense bien qu'une pâtisserie de cette qualité ne tiendrait pas deux jours à Paris sans se faire dévaliser par des émeutiers affamés. Mais ici, à Versailles, où l'ombre du château planait sur la ville entière ainsi que la crainte de représailles de la part du roi, le pâtissier n'avait pas de souci à se faire. En entrant dans le commerce, une nouvelle vague d'odeurs empli mes narines. Je me sentais comme une enfant, à poser les yeux sur des pâtisseries plus appétissantes les unes que les autres. Sans m'en rendre compte, un sourire s'était dessiné sur mes lèvre. J'avais envie d'acheter la boutique entière ! Après plusieurs instants de contemplation, je finis par saluer le vendeur derrière le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Dim 24 Aoû - 8:55

Les minutes entre la brasserie et la boulangerie passèrent très vite, on entra alors dans l'habitacle, saluant le pâtissier, je me mit à regarder les dessert, m'en donnant l'eau à la bouche, tenant toujours le bras de la belle Théroigne 

-Que veux-tu? Il me semble que ces pains au chocolat et ses religieuses sont très bonnes, Oh et regarder moi ces éclairs! 

Je lui fit un sourire, je trouvais cette jeune femme si belle et si pleine d’énergie, d'optimisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Lun 25 Aoû - 21:05

Toutes les suggestions de mon ami ne firent qu'attiser ma gourmandise. Je me mordis les lèvres pour m'empêcher de me jeter sur la première pâtisserie venue et plus j'y pensais, plus il serait difficile de faire un choix. Je m'avançai près du marchand, visiblement amusé et qui nous accueilli avec joie :

- Alors les tourtereaux, vous avez fait votre choix ?

Je me figeai sur place. Les tourtereaux ? Je me rendis compte que Maximilien tenait toujours mon bras. Je ne m'en étais bizarrement pas aperçu avant et me dégageai d'un coup sec. Non pas que ce geste d'affection me dérangeait, mais je ne supportais pas de montrer ce que je ressentais, et encore moins que des personnes extérieures fassent des conclusions hâtives. Je me contentai de saluer le marchand, encore plus amusé qu'auparavant, et fis mon choix. J'optai pour une tartelette aux fraises qui semblait délicieuse. Mon seul regret était de ne pas pouvoir prendre plus de gourmandises, ce ne serait pas raisonnable. Je comptais bien payer cette fois. Aussi, je me tournai vers mon ami :

- Que prends-tu ? Profites-en, je paye !

Un clin d’œil accompagna mes paroles tandis que je lui laissais de la place pour qu'il puisse passer commande. Un pendule se trouvait derrière le marchand et m'indiqua qu'il était près de quinze heure. Il serait bientôt temps de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Lun 25 Aoû - 22:44

La phrase du boulanger me fit sortir de mes songes, mes joues rosirent quand elle retira son bras du mien.

-Oh..Heum...

Puis Théroigne passa commande, je regardais une énième fois les tartelettes et autres gateau tous plus beau les uns que les autres avant de passé commande, j'eu un soupir quand Théroigne m'indiqua qu'elle payait.

-ai-je vraiment le choix? Je savais que tu allais payer, même si, cela me désole...

J'eu un petit sourire. J'iamais être un gentleman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Jeu 28 Aoû - 1:39

Avec un petit sourire triomphant, je finis par payer. Tous ces petits privilèges commençaient à me revenir chère. J'avais honte de moins, de dépenser autant pour des futilités alors que la population meurt de faim. J'avais décidément trop de mal à le défaire des habitudes que j'avais malgré moi apprise auprès de la noblesse anglaise et italienne. Nous quittâmes la boulangerie après avoir réglé nos comptes. la tartelette était tout simplement délicieuse et malgré mon envie que le gout sucré resta à jamais dans ma bouche, je terminai le petit dessert en quelques bouchées. Il se faisait tard, nous devrions bientôt rentrer.

- Et si nous rentrions doucement à Paris ? Il ne faudrait tarder trop longtemps

Je me mis en route doucement, marchant excessivement lentement pour attendre Maximilien. Une fois revenu à ma hauteur, j'accélérai en direction de l'emplacement où nous avions laissé nos chevaux. Ils étaient, heureusement, toujours à leur place et bien vite, leur "gardien" demanda se rémunération. Je poussa un soupire avant de lancer quelques louis à l’intéressé. Ma bourse était presque vide. Je me fis le serment de regarder d'avantage à mes dépenses à l'avenir. Sans plus attendre, je montai sur ma monture et attendis Maximilien pour reprendre le chemin vers Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Jeu 28 Aoû - 2:50

Voir Théroigne dépenser autant, je n'aimais pas ça, j'aurais voulu payer tous ce qu'elle donnait. Après être sortis de la boulangerie, je sortis alors de mon sachet l'éclair au chocolat que j'avais commandé. Voilà qu'à présent nous étions tous deux entrain de manger en marchant. Etant de anture très lent quand je mange, la jeune femme prit de l'avance mais pour peu de temps. 

-Oui, je suis d'accord, cela serait dommage de rater cette si belle soirée qui nous attend!

J'eu un sourire, une bien belle soirée avec une bien belle femme, me disais-je. Je montais sur ma monture une fois que Théroigne eu payer l'hôte. Et nous commençâmes à aller au trot pour partir de la ville royale. Après être sortis de la vile, j'eu un soupire.

-Théroigne, j'aurais très bien pu payer! Je n'aime pas vous voir débordé des milles et des cents!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Ven 29 Aoû - 3:13

Quand j'entendis la remarque du jeune homme, une idée me vint. Je pris un air sérieux :

- Mais j'ai payé pour la garde de mon cheval, pas du tien ! (Après un moment de silence, le temps d'observer la réaction de Maximilien, je continuai) C'était sans doute pour cela que l'homme était si en colère ...

Effectivement, celui à qui nous avions confié nos montures avait rager quelques instants pour augmenter le coût de cette garde, prétextant qu'il avait laissé filer une affaire en or pour garder son poste. Evidemment, toute cette histoire était fausse, mais la cupidité des Hommes était sans limite. J'avais réussi à lui donner un petit peu moins et avais finalement payé pour nos deux chevaux. Je reportai mon attention sur la route, laissant échapper un petit sourire. Je devrais peut-être lui dire la vérité ? Non ... Mieux valait lui laisser l'ombre du doute. Après quelques secondes, je continuai tout de même :

- Si tu y penses, tu as payé deux fois et moi trois. La prochaine fois ce sera ton tour.

Je ponctuai ma phrase d'un clin d’œil. Si je comptais bien (bien que les mathématiques ne fussent mon fort) j'avais payé l'addition au café de Foy, les pâtisseries et les chevaux tandis que mon ami avait payé le repas de la veille, lorsque j'étais chez lui, ainsi que le restaurant de ce midi. 2-3, même si les coûts n'étaient en rien semblables. Puis, sur un air innocent, je dis simplement :

- Ne t'en fais pas, j'ai payé pour les chevaux tout à l'heure.

Sur ce, j'accélérai la cadence et mon cheval fila légèrement plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 127

Date d'inscription : 01/08/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Ven 29 Aoû - 23:31

-Oh...

Voilà que le doute me prit, alors, je n'avais pas payé ma monture? J'en grimaçais, j'aurais tellement dû lui donne une petite bourse...Et Je me devait de payer quelque chose à Théroigne, je n'aimais pas devoir de l'argent à quelqu'un, même si , en soit, elle m'avait invité. Ce soir, c'était sûr, je m'engageais à lui donner une belle soirée au théâtre...ou l’opéra? Bon sang voilà que je ne savais plus l'endroit de notre prochaine sortis...J'étais beaucoup trop encré dans les Etats Généraux que j'en oubliais ma vie personnel...Il était là mon plus gros défaut...

Je lui fis un sourire quand elle me fit son clin d'oeil, puis, quand elle m'annonçait qu'elle avait payer pour nous deux, j'eu un sourire et un léger rire quand elle partit au galop comme pour une petite fille qui avait fait un bêtise. 

-Petite Maline! 

Je me mis à la suivre en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everyday-at-biaritz.creerunforum.net/
avatar


Messages : 267

Date d'inscription : 14/02/2014


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   Lun 1 Sep - 2:14

Ma plaisanterie avait visiblement fonctionné. J'avais effectivement pensé à payer uniquement mon cheval avant de partager le coût avec mon ami. mais quand j'entendis les réclamations de l'homme qui avait gardé nos étalons, je n'avais plus pensé au partage. Et heureusement, j'étais certaine que nous aurions brûlé d'avantage de notre argent. Je ne laissai pas Maximilien me rejoindre, gardant le souvenir de ma victoire à la course du matin. Cette sensation de liberté m'envahit à nouveau tandis que mon cheval allait au galop. Mais cette sensation ne dura pas longtemps. J'eus à peine le temps de voir le sanglier passer juste devant ma monture qui s'arrêta net, se cabrant et hennissant de surprise et de peur. Je poussai également un petit cri de surprise tandis que j'essayais tant bien que mal de rester sur ma monture. Mais il ne fallut que quelques secondes pour que je me retrouve à terre tandis que le sanglier repartait rapidement dans vers la forêt qui entourait le chemin.

Aïe. J'étais allongée sur le sol, un petit peu sonnée mais sans blessure graves, quelques éraflures tout au plus. Enfin, si l'on ne comptait pas la douleur de mon derrière du à la chute ainsi que celle à mon poignet gauche. Je me redressai sans rien dire, évitant de m'appuyer son mon poignet meurtri. La douleur devrait s'estomper peu à peu, il fallait juste de la patience. Je me relevai, rassurant mon ami sur mon état. J'allais parfaitement bien mais je ne voulais pas lui faire part de ma gêne au poignet, ce ne devait pas être bien grave. Ma monture s'était calmée et je m'accrochai à la selle pour m'aider à me relever. Je repris mes esprits encore quelques instants. Je ne pouvais pas en vouloir à mon cheval, après tout, ce n'était pas sa faute si cette saleté de sanglier avait décidé de se jeter dans ses pattes ! Je voyais bien l'air inquiet de Maximilien mais je décidai tout de même de remonter sur l'étalon.


- Tout va bien, je t'assure ! ce n'est qu'une petite chute.

Pourtant, je dus serrer les dents pour grimper sur la selle, surtout à cause de min poignet endolori qui ne m'offrait aucune prise sûre. ce fut donc presque à une main que je parvins à regagner le dos du cheval. En souriant, je me tournai vers le jeune homme :

- Maintenant, il ne reste plus qu'à prier pour qu'un autre animal n'ait pas la magnifique idée de vouloir se faire écraser par nos monture.

Nous nous remîmes en route, plus doucement cette fois. Il n'était pas encore trop tard donc il nous restait assez de temps pour rentrer à Paris à cette cadence. J'étais cependant tracassée, j'avais horriblement mal au poignet, malgré le fait que je le bougeait le moins possible. Mais je ne laissai rien paraître, ça n'aurait servi à rien excepter alarmer mon ami. Il n'y a avait rien à faire ici, j'y regarderais une fois à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allons faire valser leurs discours [Pv Robi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Allons faire un tour au zoo (Li)
» Allons faire du shopping [PV Maggie Fox]
» Tu vis dans mon coeur, Qu’importe leurs discours, Tu vivras dans mon coeur, Toujours... [Adrian]
» Allons faire trempette ! [Mission]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember the past :: Flood :: Oubliettes :: RP-
Sauter vers: