La révolution est proche. Revenez en 1789 et réécrivez l'Histoire.
 

Partagez | 
 

 Procession des Etats Généraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 66

Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Procession des Etats Généraux   Lun 28 Juil - 2:31


Le ciel couvert et menaçant qui surplombait Versailles n'avait pas empêché des centaines de personnes de se regrouper dans les rues. Tous voulait apercevoir ces hommes dont l'on parlait depuis bientôt six mois, ces hommes que la population avaient élu : les députés. Tous savaient que ce 4 mai 1789 marquait l'ouverture des Etats Généraux dans lesquels une grande partie de la population portait leurs espoirs. Jeunes, vieux, marchands, nobles, férus ou allergiques à la politiques, tous se tentaient désespérément de se frayer un chemin au premier rang afin d'apercevoir ceux qui décideront de l'avenir de la France.

Les acclamations se firent plus intenses lorsque le cortège arriva enfin, quittant Notre-dame pour se rendre à Saint-Louis. Si le chemin reliant ces deux églises était bondé de monde, les plus chanceux pouvaient contempler ce défilé depuis leur fenêtre et ainsi observer les premiers députés en toute quiétude. Les députés du Tiers Etat, vivement acclamés, ouvraient la marche. Ils étaient sans aucun doute les plus nombreux, mais certainement pas les plus colorés. Vêtus de noir de la tête aux pieds, un cierge à la main, ils semblaient bien ternes par rapport aux députés de la Noblesse qui les suivaient. Le groupe coloré mené par le duc d’Orléans fut longuement acclamé alors que les spectateurs s'émerveillaient devant les tenues couleur or des députés. A leur suite, plus protocolaires, marchaient les députés du clergé, divisé en deux groupes. Les résidents du château de Versailles avaient entendu cette rumeur comme quoi le haut clergé refusait de défiler à côté du bas clergé. Puis, ce que la foule attendait avec impatience et fermant le cortège, Sa Majesté, vivement acclamé. Son manteau de drap d'or ne passa pas inaperçu, de même que l'énorme diamant qui surplombait son chapeau, que les Nobles connaissaient sous le nom de "Régent". A côté de lui, bien évidemment, la reine enveloppée dans une robe d'or et d'argent, ne reçu quant à elle aucune acclamation. Les frères du roi suivaient le couple royal de près, comme le voulait la tradition. Quelques gentilshommes d'honneur fermaient la marche, avançant lentement derrière ce cortège de 1200 députés.

Voilà le spectacle que pouvaient contempler les passants et spectateurs, avides de savoir à quoi ressemblaient ces fameux Etats Généraux. Et malgré le monde, le spectacle en valait la chandelle ! Il fallait dire que ce rassemblement exceptionnel n'avait pas eu lieu depuis 1614 ! La foule commentait le défilé, des chuchotements s'élevaient alors que certains clamaient haut et fort leur joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rememberthepast.creer-forums.fr
avatar


Messages : 3

Date d'inscription : 29/12/2014


MessageSujet: Re: Procession des Etats Généraux   Mar 30 Déc - 3:52

Le carrosse royal s'arrêta devant l'Hôtel des Menus-Plaisirs. La garde suisse se déploya et forma un couloir jusqu'à la porte de l'Hôtel. Une foule assez importante s'était formé autour du Carrosse et appelait le roi, lui criait des choses, mais dans le brouhaha, Louis ne pouvait discernait rien de ce qui était dit. Il leva les yeux sur l'édifice qu'avait fait construire son grand-père en 1745. Il était majestueux, et d'ailleurs parfait pour accueillir les Etats-Généraux, qui se tenait aujourd'hui. Louis s'avança vers l'entrée de l'Hôtel.

A peine eut-il entré dans la salle qu'autour de lui, les chuchotements s'arrêtèrent d'un coup. Il observa les députés des trois Ordres. Il en restait très peu sur les bancs des députés du Tiers-Etat. Et pourtant, Louis et Necker avait décidé une chose qui servirait à faire baisser les tensions. Et qui avantagerai sûrement le Tiers-Etat, d'ailleurs. Louis avait eu du mal à prendre une décision, car la Noblesse fairait pression sur le Roi après cette décision, mais elle était nécessaire à la France.

Il s'avança vers le trône qui avait été préparé au fond de la salle pou lui. A la table des ministres, le duc de Broglie, son Secrétaire d'Etat à la guerre, Monsieur de Barentin, son Garde des Sceaux, et bien sûr, Jacques Necker, Contrôleur Général des Finances. Aux côtés de son trône, Louis aperçu son frère. Les deux ne s'appréciaient pas, car le Duc d'Orléans était à la botte du Parlement de Paris, ennemi juré de Louis et du peuple de France. Le Roi s'assit et fit signe que la séance pouvait commencer. Jacques Necker se leva et entama un discours des plus convaincus. Mais au fur et à mesure qu'il parlait, l'agitation grandissait sur les bancs de la Noblesse. La dernière phrase du discours acheva de semer la discorde :

- Ainsi, Messieurs, le roi et moi-même, Jacques Necker, avons décidés que dans les prochaines séances des Etats-Généraux, le vote par ordre serait aboli et le vote par tête instauré.

Necker se retourna et lança un regard inquiet sur Louis XVI, qui observait la salle s'agitait. Monsieur, le frère du roi, lança un regard furieux à Louis et sortit de la salle, furieux. Il fût suivi par une grande partie des députés de la noblesse et une petite partie des députés du clergé. Ils reviendraient demain pour le vote capital de cette assemblée. Les dés étaient jetés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Procession des Etats Généraux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Etats-Unis annulent la dette d'Haïti
» Haiti, bientot un territoire des Etats-unis d'Amerique!
» Les Etats-Unis inquiets pour Haïti, à l’approche de la saison cyclonique
» Roro Nelson condamné aux Etats-Unis ne peut pas retourner en Haïti
» ETATS UNIS APRES LA TORNADE LE SAUVETAGE DES ANIMAUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember the past :: Flood :: Oubliettes :: RP-
Sauter vers: